Des parents qui appellent leur fils Sponge BOB ?

ou encore Hitler….

Soyons réalistes, certains parents n’ont pas conscience de la vie qu’ils donnent à leurs enfants avec un tout petit mot qui va les suivre toutes leurs vies.

Sans tomber dans les extrêmes : A t-on vraiment le droit, la liberté de prendre des risques?  Ou même de « rigoler », de « jouer »

Appelez sa fille « Belle » ou son fils « Titeuf » n’est-il pas risqué pour leur bien-être ?

 

La question du ridicule

C’est la restriction concernant les noms qui prêteraient au ridicule qui pose le plus de problèmes. Il n’y a que de rares cas de contestation du choix des parents qui se soient rendus en cour. Un juge de la Cour supérieure a donné raison au directeur de l’état civil qui refusait le mot «Spatule» comme prénom. Aux parents qui invoquaient le droit à l’originalité, le juge a répliqué que «ce nom est d’abord celui d’un objet commun auquel n’est rattaché aucune qualité exceptionnelle; celui d’une fleur pas particulièrement prisée; et celui d’oiseaux échassiers au bec long et plat. L’intérêt de l’enfant doit prévaloir sur le souci d’originalité des parents».

Dans le cas de la petite Julia C’est-un-ange Carignan, la cour a donné raison aux parents qui aimaient ce prénom inspiré du romancier Daniel Pennac.

 

Qu’en pensez vous?

 

 

 

 

 

 

 

 

Caroline

www.kimeleon.fr 

Partager cet article avec vos amis :